La News

News publiée le 13/11/2008

transplantation, médecine, rejet, greffe, diffu-sciences

Rendre la transplantation plus efficace

La transplantation consiste à remplacer chirurgicalement un organe malade par un autre sain. Mais cette technique reste confrontée au problème de rejet de l’organe greffé. La Commission européenne a financé divers programmes consacrés à la transplantation.

Au cours de ces deux dernières années, l’initiative TRIE (Transplantation Research Integration across Europe), soutenue par la Commission européenne, a mobilisé des acteurs académiques, industriels et des patients de toute l’Europe autour de la recherche en Transplantation. TRIE vise à définir une approche commune au sein de ces communautés afin de répondre aux grandes questions en matière de transplantation. En effet, celles-ci ne peuvent être abordées de façon indépendante et nécessitent une recherche intégrée au sein des Etats membres et de l’Union européenne pour permettre le développement de nouvelles thérapies cliniques. Un meeting de haut niveau a été organisé le 3 novembre 2008 à Bruxelles au cours duquel plusieurs personnalités scientifiques et politiques ont participé et divers projets scientifiques lancés par la Commission européenne dans le domaine de l’immunologie en transplantation ont été présentés. Ainsi, ALLOSTEM est consacré au développement de nouvelles technologies dans le domaine de la transplantation de cellules souches et à l’application clinique de ces technologies pour traiter la leucémie et le cancer. RISETset (Reprogramming the Immune System for Establishment of Tolerance) se concentre sur l’induction de tolérance, définie comme l’acceptation permanente du greffon en l’absence d’une immunosuppression continue, et sur la traduction des avancées dans ce domaine en pratique clinique et industrielle. XENOME vise à générer les données nécessaires pour permettre de faire progresser la phase clinique initiale de la xénotransplantation. De récentes avancées scientifiques indiquent en effet que la transplantation d’organes, de tissus ou de cellules entre des espèces distinctes pourrait devenir une option réaliste, multipliant ainsi le nombre d’organes disponibles

-
D’après un communiqué de presse de TRIE,ALLOSTEM


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge