La News

News publiée le 18/11/2008

BPCO, diffu-sciences

Le 19 novembre 2008 : journée mondiale de la BPCO

Selon les estimations de l’organisation mondiale de la santé, la bronchopneumopathie chronique obstructive touche 210 millions de personnes dans le monde.

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) n'est pas seulement une maladie mais un terme que l'on utilise pour décrire les affections pulmonaires chroniques caractérisées par une obstruction chronique de la circulation de l'air à l'intérieur des poumons. Les termes plus familiers de "bronchite chronique" et "emphysème" sont maintenant inclus dans le diagnostic de la BPCO. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), cette pathologie deviendra la quatrième cause de décès dans le monde d’ici 2030. Parmi les principaux facteurs de risque, on peut citer le tabagisme, la pollution atmosphérique et celle de l’air ambiant des maisons, ainsi que l’exposition aux poussières et aux produits chimiques sur le lieu du travail. Cette affection respiratoire se caractérise par des symptômes tels qu’un essoufflement, une toux persistante, un sifflement respiratoire et une augmentation de la production d’expectorations. Ces symptômes durent au moins trois mois pendan,t au moins deux années consécutives. La BPCO entraîne une perte irréversible de la capacité respiratoire du patient. Actuellement, aucun traitement ne permet de guérir cette maladie. Les bronchodilatateurs apparaissent comme une arme essentielle dans le traitement afin de réduire les symptômes, d’augmenter la tolérance à l’effort. Dans certains cas, on leur associe des corticostéroïdes mais leur efficacité demeure limitée. Ils contribuent nénamoins à ralentir l’évolution inévitable de la maladie, qui finit par plonger les malades dans l’insuffisance respiratoire.

-
-


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge