La News

News publiée le 09/01/2009

enfants prématurés, diffu-sciences

Enfants prématurés : développement compromis.

Alors que les accouchements prématurés deviennent de plus en plus courants dans les pays industrialisés, leurs conséquences à long terme sur la santé des nouveau-nés sont encore mal connues. Des résultats récents indiquent qu’elles sont pourtant loin d’être négligeables.

Les nouveau-nés prématurés, c'est-à-dire nés entre 34 et 36 semaines de gestation, souffrent de moins de séquelles que les grands prématurés (nés avant 34 semaines de gestation). Ils courent néanmoins trois fois plus de risques de paralysie cérébrale, ainsi qu’un risque faiblement plus élevé de souffrir d’un retard mental ou d’un retard de développement par rapport aux enfants nés à terme. Bien que ces risques absolus soient faibles au niveau individuel, ils pourraient devenir un problème de santé publique à cause du nombre croissant de naissances prématurées dans la population. Cette tendance résulte principalement de deux facteurs : l’augmentation des accouchements provoqués avant terme à cause de problèmes chez la mère ou le foetus, et les traitements contre l’infertilité. La fertilisation in-vitro qui implique souvent le transfert de plusieurs embryons, et la stimulation ovarienne entraînent un plus grand nombre de grossesses de jumeaux ou de grossesses multiples (triplets, quadruplets). Plus de la moitié des jumeaux et quasiment toutes les fratries multiples naissent avant terme. Des études plus approfondies sont nécessaires pour déterminer dans quels cas il est nécessaire de provoquer les accouchements et quand cela pourrait être évité.

La Rédaction
D’après un communiqué de presse du Centre Universitaire de Santé McGill
(Canada, 11 décembre 2008);
naissances prématurées: des conséquences sur la santé des nouveau-nés encore mal connues, selon un expert du CUSM/McGill
Site bilingue français/anglais.
Consulté en janvier 2009.


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge