La News

News publiée le 03/02/2009

Huntington, diffu-sciences

Maladie de Huntington: transmission d’agrégats protéiques

Serait-il possible d'attraper une maladie génétique par contamination?

La maladie de Huntington est une affection génétique héréditaire qui se traduit par une dégénérescence neuronale affectant les fonctions motrices et cognitives. Elle est provoquée par une altération dans la séquence du gène qui code pour la protéine huntingtine. Lorsque la maladie est déclarée, celle-ci forme des agrégats qui sont étroitement liés à une neurodégénérescence. Des chercheurs français en collaboration avec d’autres investigateurs de l'Université de Stanford, ont montré que ces agrégats vont se propager aux cellules saines dans lesquelles la forme normale de la protéine vient s'agréger, ce qui provoque alors la maladie. Ces chercheurs ont remarqué que les agrégats de huntingtine persistent à travers plusieurs générations dans les cellules exprimant la forme protéique normale et qui ont été exposées transitoirement aux agrégats associés à la maladie de Huntington. Cette contamination de proche en proche est similaire au développement des maladies à prions (les pathologies de l'encéphale associées à la présence de prions "anormaux").


Ces résultats suggèrent que les agrégats de huntingtine sont « transmissibles » et que la propagation d'agrégats protéiques d'une cellule à une autre pourrait être le vecteur générique de transmission de maladies neurodégénératives.

La Rédaction
D’après un communiqué de presse du Centre National de la Recherche scientifique (2 février 2009, Paris) : Une maladie génétique infectieuse ?


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge