La News

News publiée le 13/03/2009

Vitamines: amies ou ennemies de bébé, diffu-sciences

Vitamines: amies ou ennemies de bébé?

Des apports inadéquats en vitamines A et E pendant la grossesse, qu’il s’agisse d’insuffisance ou d’excès, peuvent être associés des malformations chez le bébé.

La vitamine A se trouve dans des produits animaux tels que l'huile de poisson et le foie. Sa forme active est appelée rétinol. La vitamine E est présente dans les huiles végétales, comme par exemple celle de tournesol et dans le germe de blé. Ces deux vitamines sont des anti-oxydants qui protègent les cellules vivantes contre les dégâts causés par des dérivés d'oxygène instables appelés radicaux libres. Elles sont parfois prises comme suppléments vitaminiques par les femmes enceintes.


Vitamine E incriminée

Smedts et coll. ont étudié l’association entre la prise de suppléments de vitamine E et de rétinol et la survenue d’une anomalie cardiaque congénitale. Cette étude concernait 276 femmes ayant un enfant porteur de ce type de malformation et 324 autres femmes dont l’enfant était normal, prises comme contrôles. Des questionnaires concernant leur alimentation leur ont été soumis. Les résultats de cette investigation ont révélé que la prise de vitamine E était plus importante chez les femmes ayant un enfant malade (13,3 mg/j) que chez les femmes servant de contrôles (12,6 mg/j). Le risque de survenue d’une malformation cardiaque était lié à un apport élevé en vitamine E : un apport journalier supérieur à 14,9 mg/j, y compris les éventuels suppléments, multiplierait par 9 le risque de malformation cardiaque.

Pas de trop de vitamine A

Le rétinol ne semble pas être impliqué dans la survenue d’anomalies cardiaques car la différence d’apports entre les deux groupes de femmes n’était pas significative. Les données sont toutefois plus difficiles à interpréter. On connaît, d’une part, les énormes risques de malformations chez les enfants de mères qui ont pris certains médicaments dérivés de la vitamine A jusqu’à plusieurs mois avant leur grossesse. On sait, d’autre part, que cette vitamine est nécessaire au développement de certains organes. Dans des études animales, elle semble même protéger contre le bec-de-lièvre. C’est dire que son apport pendant la grossesse nécessite un dosage relativement précis. Mais même en dehors de la grossesse, la vitamine A peut être stockée dans la graisse du corps car elle est liposoluble et un apport excessif en cette substance peut provoquer des effets indésirables tels que des maux de têtes, des vomissements, des troubles de la vision, la perte des cheveux et des douleurs osseuses.

La Rédaction
Smedts HPM, de Vries JH, Rakhshandehroo M et al. High maternal vitamin E intake by diet or supplements is associated with congenital heart defects in the offspring. BJOG. 2009; 116: 416
Livernais-Saettel L. Vitamine A ou rétinol
http://www.dietobio.com/vegetarisme/fr/vit_a.html
Site en français. Consulté en mars 2009.


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge