La News

News publiée le 26/03/2009

gène, schizophrénie, diffu-sciences

Un gène pour la schizophrénie?

Un gène fonctionnant mal semble bien venir compléter les hypothèses actuelles sur l’origine de la schizophrénie.

On cherche depuis très longtemps la cause et les mécanismes de la schizophrénie, cette maladie mentale grave qui rend les patients très malheureux mais qui peut aussi les rendre dangereux pour eux-mêmes et pour les autres. Beaucoup de données ont été accumulées sur ce thème mais on n’a toujours pas d’explication finale.

Régulation faussée

De nouvelles données viennent toutefois d’être ajoutées au débat par la génétique. Des chercheurs ont en effet montré que chez les patients d’une famille bien précise qu’ils ont étudiée et qui comprend plusieurs personnes atteintes, un gène ne fonctionnait pas. Or, ce gène code pour une protéine qui intervient dans la régulation du nombre des neurones dans le cerveau. On avait déjà constaté que certaines structures du cerveau n’avaient pas la même organisation chez les malades que chez des personnes saines. Peut-être y a-t-il un lien entre ces deux constatations.

Le plus étonnant, c’est que le même gène pourrait également être en cause dans d’autres maladies mentales, comme le trouble bipolaire par exemple, dans lequel le patient passe d’une phase d’exaltation à une phase de dépression et ainsi de suite. Il y aurait aussi un lien avec le mode d’action du lithium, un minéral que l’on utilise depuis longtemps comme traitement dans certaines maladies mentales sans savoir comment il agit.

De nouvelles pistes

Quoi qu’il en soit, cette nouvelle découverte ouvre des voies de recherche sur de nouveaux médicaments destinés à soigner ces maladies mentales. Mais si c’est une voie à creuser, il faudra encore longtemps avant que de tels médicaments, dont le mode d’action interférerait avec la protéine qui régule le nombre des neurones.

La Rédaction
The Scientist


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge