La News

News publiée le 10/04/2009

Résistance et antibiotiques, diffu-sciences

Résistance aux antibiotiques: découverte importante

Une étude récente vient de montrer que l'une des stratégies utilisées par les bactéries pour résister aux antibiotiques consiste à détourner les acides gras présents dans le sang humain pour leur propre croissance.

Pour survivre, les bactéries sont capables de s’adapter rapidement à un nouvel environnement, notamment à la présence d’antibiotiques. Ces dernières années, certains micro-organismes pathogènes pour l’homme sont devenus résistants aux traitements antibiotiques. 


Un bon moyen pour résister

Des chercheurs français ont montré que des bactéries pathogènes majeures pour l’homme telles que les streptocoques, les entérocoques et les staphylocoques, sont capables d’utiliser les acides gras abondamment présents dans le sang humain pour constituer leur membrane. Elles peuvent ainsi échapper à l’activité des antibiotiques censés les empêcher de fabriquer leurs propres acides gras. Ces derniers sont les constituants majeurs de la membrane bactérienne et leur biosynthèse est considérée comme indispensable à l’intégrité de la cellule bactérienne.

Cibles potentielles

De ce fait, les enzymes qui permettent la biosynthèse des acides gras sont proposées comme cibles potentielles pour le développement d’antibiotiques dont certains, déjà validés par des laboratoires pharmaceutiques, inhibent la croissance des bactéries in vitro.

La Rédaction
Communiqué de presse de l’Institut Pasteur sur la découverte d’une nouvelle stratégie de résistance aux antibiotiques.
http://www.pasteur.fr/ip/easysite/go/03b-000030-04m/presse/communiques-de-presse/2009/decouverte-d-une-nouvelle-strategie-de-resistance-aux-antibiotiques
Site bilingue français/anglais. Consulté en avril 2009.


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge