La News

News publiée le 23/04/2009

Dépistage sida, diffu-sciences

Dépistage tardif du SIDA

Entre 15 à 38 % d’européens infectés par le VIH (virus du SIDA) ne se présentent pour un dépistage et pour un traitement qu'au stade avancé de l'infection. La prise en charge tardive de ces patients augmente leur morbidité.

Malgré des progrès thérapeutiques importants, il existe encore un nombre significatif de patients infectés par le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) qui sont dépistés au stade avancé de la maladie, lorsqu'ils présentent une sévère suppression de leur immunité. Le caractère tardif d'une prise en charge laisse la place à une mortalité élevée, aux maladies associées (zona ou pneumonies par exemple) et à une altération sérieuse de la qualité de vie

Conséquences lourdes


Au cours d'une réunion d’experts européens, consacrée aux conséquences du dépistage tardif du SIDA et à son impact sur la santé publique en Europe occidentale, les participants ont évoqué la survenue plus fréquente à court terme d'infections opportunistes et de diverses maladies. Ceux qui sont pris en charge tardivement (15 à 38 % d’Européens) peuvent également présenter une réponse thérapeutique plus faible lorsqu'ils commencent un traitement antirétroviral (médicament bloquant la réplication du virus du SIDA) et rencontrer des problèmes de résistance aux médicaments. Les personnes dépistées tardivement ont un pronostic moins favorable et présentent davantage de risques de transmission de la maladie.

Agir précocement

Il a été démontré que le diagnostic précoce du VIH permet d'obtenir des résultats plus favorables concernant la réduction de la mortalité globale à court terme (56 % en moins) et de celle des patients contaminés lors d'un rapport hétérosexuel (diminution de 32%). Il peut aussi aider à contrôler l'évolution de l'épidémie du SIDA.

La Rédaction
D’après un communiqué de presse de Bristol-Myers Squibb
http://www.informationhospitaliere.com/actualite-14195-depistage-tardif-vih-experts-alertent-probleme-sante-publique-europe.html
Site en français. Consulté en avril 2009.


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge