La News

News publiée le 08/05/2009

Internet pour le meilleur, diffu-sciences

Internet pour le meilleur

Un réseau de détection des maladies dans le monde utilise internet pour sa collecte d’informations

Le public ne le sait généralement pas mais de nouvelles maladies apparaissent régulièrement dans le monde et des épidémies éclatent parfois, même dans des pays à haut niveau d’hygiène. Il arrive que ces épidémies, d’une gravité variable pour les individus qui sont touchés, concernent très rapidement plusieurs centaines de milliers de personnes.

Des systèmes de surveillance

Un grand nombre de pays, au moins en occident, disposent de systèmes de surveillance et de détection de ces épidémies. Mais il y a intérêt pour la communauté mondiale à recueillir le maximum possible d’informations sur de tels événements, où qu’ils surviennent sur terre, car il faut pouvoir s’en protéger et porter secours si nécessaire aux populations touchées. Il faut aussi que les autres pays que celui où commence une épidémie puissent mettre au point et mettre en action si cela s’impose des plans d’urgence, des plans de prévention, de vaccination si possible, etc. L’épidémie de grippe mexicaine en a bien démontré tout l’intérêt : grâce à ces systèmes de surveillance, c’est la première fois dans l’histoire de l’humanité que la plupart des nations occidentales étaient prêtes à faire face. Il faudra certes encore faire des progrès pour aider les nations pauvres sur ce plan mais les méthodes existent désormais.

Une mine d’informations

Que vient donc faire internet dans tout cela ? le fait est qu’il véhicule de très nombreuses sources d’informations sur toutes sortes de sujets, y compris sur la santé et la maladie. Les acteurs qui déposent ces informations sur la toile vont des organismes internationaux ou nationaux les plus officiels aux simples particuliers, en passant par les groupements scientifiques, les entreprises pharmaceutiques, associations de patients, journaux, etc. Il y a donc là une mine extraordinaire de renseignements, qui ne sont pas tous aussi fiables les uns que les autres mais qui existent et qu’il faut analyser et trier. Des groupes de spécialistes eux-mêmes structurés en réseau s’y sont donc mis. Ils ont ainsi pu très rapidement dresser une carte de l’évolution de la grippe mexicaine à travers le monde. De telles données sont précieuses pour savoir si on s’approche ou si on s’éloigne du risque de pandémie (épidémie mondiale à grande échelle. Voilà donc que se développe à grande échelle, grâce à la toile, un nouvel outil pour l’épidémiologie et la santé publique.

La Rédaction
Source: New England Journal of Medicine2009; 360: 2153-7.


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge