La News

News publiée le 18/05/2009

ligue cadriologique, hypertension, diffu-sciences

L’hypertension: un mal à combattre

Pour la Journée Mondiale contre l’Hypertension, la Ligue Cardiologique Belge lance une campagne nationale de sensibilisation qui s’articule selon trois axes : connaître, mesurer et agir. La pratique d’une activité physique et la diminution du sel constituent deux moyens simples et efficaces pour prévenir la hausse de la tension artérielle.

En Belgique, le nombre des personnes hypertendues est estimé à deux millions. Un grand nombre d’entre elles ignorent que leur pression artérielle est élevée. L’hypertension n’est pas nécessairement perceptible puisqu’elle est le plus souvent asymptomatique. Et quand elle est diagnostiquée et traitée, neuf patients sur dix oublient occasionnellement leur traitement. Plusieurs facteurs peuvent favoriser son apparition : l’hérédité, l’âge, le sexe, le mode de vie et le stress. Des mesures de prévention aisées, comme la pratique régulière d’une activité physique et une alimentation pauvre en sel, peuvent être mises en place et apporter un bénéfice appréciable.

Mesurer pour savoir

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’hypertension qui a lieu aujourd’hui, la Ligue Cardiologique Belge lance une grande campagne nationale de sensibilisation à cette affection destinée au grand public et au corps médical. Elle sera articulée sur trois piliers : connaître, mesurer et agir. Pour détecter l’hypertension, il suffit de faire mesurer sa tension artérielle par son médecin. Si une hypertension est diagnostiquée, des médicaments efficaces peuvent être prescrits mais ils ne serviront à rien si des mesures de base, plus simples, ne sont pas respectées en même temps. Par la suite, la personne hypertendue devra bénéficier d’un suivi régulier par son médecin.

Brûler les calories

L’une des mesures élémentaires à observer consiste à lutter contre la sédentarité en bougeant davantage. Dans cet ordre d’idées, la pratique régulière d’une activité physique adaptée à l’âge procure de nombreux bénéfices. Elle diminue le risque d’hypertension et, lorsque celle-ci est déjà installée, l’exercice physique en réduit l’importance et protège en partie contre ses complications. Ces effets se produisent grâce à l’action bénéfique de l’effort musculaire sur la dilatation des vaisseaux sanguins, sur le rythme cardiaque et donc la sur pression sanguine. Pour être bénéfique, l’activité doit faire dépenser 2000 kilocalories par semaine. Bouger une demi-heure ou faire dix mille pas chaque jour (7,5 km, soit une l’équivalent d’une grosse heure de marche) contribuent à une meilleure santé. Si on choisit un sport d’intensité élevée (jogging, natation, vélo…), il faut s’y adonner au moins trois fois par semaine pendant une trentaine de minutes. Si on préfère une activité d’intensité moyenne (promenade, jardinage ou ménage sans effort, exercices d’étirement…), il faut le faire tous les jours pendant au moins une demi-heure.

Changer de goût

D’autres mesures bénéfiques permettent encore de mieux gérer la tension artérielle. Une alimentation saine et équilibrée, ainsi qu’une diminution de la quantité de sel dans nos plats sont essentielles. Pour y parvenir, il suffit d’éviter de mettre de salière sur la table et de se déshabituer progressivement du goût salé.

La Rédaction
D’après une conférence de presse de la Ligue Cardiologique Belge.
Des posters et des brochures explicatifs sont proposés dans les salles d’attente des médecins généralistes et spécialistes, ainsi que chez des pharmaciens.
Toute l’information est disponible sur le site www.liguecardiologique.be


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge