La News

News publiée le 25/04/2008

insuline, apnée, sommeil, diffu-sciences

Apnée du sommeil et insuline : Y a-t-il un lien ?

Des chercheurs suédois viennent de montrer que l'apnée de sommeil aurait un effet négatif sur la sensibilité à l'insuline.

L'apnée de sommeil est caractérisé par un arrêt de respiration durant le sommeil et il est commun chez les ronfleurs. Elle est prévalente dans notre société tout comme le diabète et tous les deux sont fortement liés à l'obésité. Un patient insensible à l'insuline risque de développer un diabète. Une récente étude suédoise a investigué la liaison entre l'apnée de sommeil présente chez 400 femmes et la sensibilité de leur corps à l'insuline. L'administration d'une solution de glucose provoque une augmentation des taux glucose et d'insuline chez les femmes souffrant d'apnée de sommeil et cette élévation persiste plus longtemps chez ces patientes. Toutefois, avec l'augmentation de la sévérité de l'apnée de sommeil une diminution de la sensibilité à l'insuline a été observée. Les taux de glucose et d'insuline demeurent élevés chez les femmes obèses. Selon les chercheurs de cette étude, l'hypoxémie nocturne (réduction des taux d'oxygène dans le sang durant la nuit) provoqué par l'apnée pourrait expliquer l'insensibilité à l'insuline.

Dr Rachid Benabdillah
D'après un communiqué de presse (avril 2008) du Journal européen de pneumologie.


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge