La News

News publiée le 10/06/2009

Peau, bactérie, diffu-sciences

La diversité des bactéries de la peau

Contrairement à ce que pensaient les chercheurs, les bactéries qui vivent sur notre peau sont très diversifiées. Leurs types varient fortement d’une zone à l’autre de la peau

Notre peau constitue une barrière très efficace qui protège notre corps contre les agressions des bactéries pathogènes. Une étude américaine a montré qu’elle abrite une variété de bactéries beaucoup plus importante que ne le pensaient les scientifiques.

Une variété de bactéries

Les auteurs américains ont réalisé des prélèvements sur 20 endroits du corps de volontaires et ont identifié les bactéries qui s’y trouvaient en étudiant une partie de leur ARN. Les régions de la peau où ces microorganismes ont été prélevés étaient de trois types : sèches, humides et grasses. Cette flore est plus riche au niveau des avant-bras et moins variée derrière les oreilles. Les chercheurs ont isolé de très nombreuses espèces, appartenant à 19 embranchements (phylums) différents. Les données précédentes, basées uniquement sur des cultures bactériennes en laboratoire, avaient suggéré que la flore de la peau était largement dominée par les staphylocoques, alors qu’ils ne représentent que 16,8% de l’ensemble des genres retrouvés.

Une répartition différente

Il existe de grandes différences, chez une même personne, entre les différentes zones du corps. Ainsi, malgré que les aisselles humides et poilues soient proches des avant-bras secs et lisses, ces deux endroits constituent des niches écologiques différentes. Il existe aussi des différences entres individus. Si les bactéries prélevées au niveau de l’arrière du genou sont en général similaires d’une personne à l’autre, en revanche, dans les autres zones, les différences entre individus sont beaucoup plus marquées. Enfin, la composition de la flore bactérienne de certaines zones varie dans le temps, alors que celle d’autres endroits du corps est plus stable. La connaissance de cette répartition et de ses variantes permettra de mieux étudier le rôle de ces communautés bactériennes à ces endroits, tant dans le fonctionnement norma de la peau que dans la survenue de toute une série de maladies cutanées.

La Rédaction
Grice EA, Kong HH, Conlan S et al. Topographical and temporal diversity of the human skin microbiome. Science. 2009; 324: 1190-2


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge