La News

News publiée le 09/10/2009

température, diffu-sciences

Malaria: une avancée importante

Le mécanisme de la fièvre déclenchée par la malaria mieux compris grâce à des chercheurs canadiens.

La malaria, aussi appelée paludisme, tue entre 1 et 3 millions de personnes, n’importe où dans le monde, et en touche plus de 500 millions d’autres, tous les ans. C’est une maladie infectieuse transmise par un moustique et propagée par des parasites de la famille des Plasmodium. Après avoir pénétré à l’intérieur du corps, le parasite infecte rapidement les globules rouges où il survit et se reproduit en se nourrissant du contenu de la cellule et en s’y multipliant. Les cellules finissent par éclater, libérant les parasites, ainsi qu’un déchet de leur processus de reproduction : l’hémozoïne

Découverte majeure

Jusqu'à présent, les scientifiques n’avaient pas entièrement percé le secret du mécanisme qui conduit à cette fièvre dévastatrice. Des chercheurs canadiens ont résolu le mystère en découvrant que l’hémozoïne pourrait être le « chaînon manquant ». L’hémozoïne est d’abord ingérée par des cellules « de nettoyage » appelées macrophages, ce qui déclenche une cascade de réactions aboutissant à l’activation de l’inflammasome, une structure importante à l’intérieur des cellules immunitaires et qui conduit à l’inflammation. L’activation de l’inflammasome provoque la production des médiateurs de la fièvre, les interleukines bêta (IL-bêta).


Une voie prometteuse

Ces résultats pourraient uvrir la voie vers le développement d'un traitement, semblable à un vaccin, afin de limiter la gravité de cette maladie parasitaire. Les chercheurs imaginent qu’il serait possible d’utiliser de faibles quantités d’hémozoïne pour y habituer le système immunitaire et ainsi diminuer la réponse inflammatoire en cas d’infection, selon un principe similaire à celui des vaccins.

La Rédaction
D’après un Communiqué de presse du Centre universitaire de santé McGill
http://www.cusm.ca/media/news/item/?item_id=108466
Site bilingue français/anglais.
Consulté en août 2009.


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge