La News

News publiée le 10/11/2009

Docteur, femme, malaria, diffu-sciences

Scientifiques contre tueuse

On s’approche de la victoire dans la mise au point d’un vaccin contre la malaria

La malaria est une terrible tueuse. Elle assassine un enfant toutes les trente secondes et extermine chaque année près d’un million de personnes. On dénombrait 247 millions de cas en 2006. Depuis longtemps déjà, la recherche d’un vaccin bat son plein. Mais la chose est difficile car les vaccins sont basés sur la reconnaissance des intrus par notre système immunitaire, alors que le parasite responsable de la malaria, le Plasmodium, change régulièrement d’apparence « aux yeux » du système immunitaire, qui ne le reconnaît dès lors pas facilement. Notons par ailleurs au passage qu’il existe en fait quatre espèces différentes de Plasmodium responsables de malaria humaine, donnant quatre formes légèrement différentes de la maladie.

Mais les choses vont peut-être changer : un vaccin est actuellement à l’essai en phase III, ce qui veut dire sur un grand nombre de personnes. En phase II, phase qui se réalise avec un petit nombre de sujets, ce vaccin mis au point par GlaxoSmithKline (GSK) a montré l’an dernier une réduction de 53% des épisodes symptomatiques de malaria pendant 8 mois chez des enfants de 5 à 17 mois. Un autre essai a donné à croire que cette protection pourrait être assure par le vaccin pendant une durée de 45 mois mais avec le temps son efficacité deviendrait moindre.

Le nouveau test qui vient de démarrer concerne sept pays africains où la malaria fait des désastres et devrait toucher 16.000 enfants dans deux groupes d’âge différents : 5 à 17 mois et 6 à 12 semaines. Les chercheurs espèrent pouvoir mettre le vaccin en application d’ici trois à cinq ans. Si ce calendrier se confirme et que le vaccin fait la preuve de son efficacité à grande échelle, ce sera pour les pays touchés une véritable révolution. Il y a plus de 20 ans que les scientifiques y travaillent.

La Rédaction
Akst J. Malaria vaccine hits Phase III. The Scientist, 3 novembre 2009-11-09 TheScientist.com


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge