La News

News publiée le 13/01/2010

Airbags: pas de risque pour les femmes enceintes, diffu-sciences

Airbags: pas de risque pour les femmes enceintes

L’airbag ne semble pas augmenter les risques de la plupart des complications de la grossesse.

Si on a imposé les airbags dans les voitures, c’est parce qu’ils permettaient de sauver des vies et de limiter la gravité des traumatismes en cas d’accident. Il est vrai que rien n’est parfait et que l’on a eu à déplorer des décès de petits enfants, étouffés par les mêmes airbags qui se gonflaient en cas d’accident. Depuis ces morts dramatiques, il est devenu possible de mettre l’équipement hors circuit jà la place des enfants lorsqu’ils sont présents dans la voiture mais c’est une raison de plus pour bien leur mettre, de manière adaptée, leur ceinture de sécurité.

Et la future maman ?

La même question se pose pour les femmes enceintes. que peut-il se passer lorsque cette protection, en se déployant, vient s’impacter sur l’abdomen de la future maman ? Certains rapports de cas isolés auraient fait état de rupture utérine ou placentaire entraînant la perte de la grossesse. Mais s’agit-il vraiment de cas isolés ou y a-t-il là un risque quantitativement important ? On ne le savait pas vraiment, faute de disposer de résultats de grandes études.
Pour en savoir plus, des chercheurs ont donc analysé les données relatives à 3 348 collisions impliquant des femmes enceintes, survenues entre 2002 et 2005 dans l'Etat de Washington. 
Cette étude n’a pas mis en évidence de risque accru de décollements placentaires, de rupture utérine ou de détresse fœtale, ni de naissance césarienne.

Différence non significative


Il est vrai que l’on a enregistré 1% de décès du fœtus dans les accidents impliquant un airbag, contre 0,3% seulement dans les accidents sans déploiement de cet appareillage. Mais en réalité, il n'y a eu que deux décès fœtaux dans chaque groupe, ce qui est peu d’un point de vue statistique, même si c’est trop d’un point de vue humain. mais ces nombres sont trop faibles pour qu’on puisse en tirer des conclusions fiables. il faudrait donc étudier un nombre d’accidents plus important encore pour savoir si une différence existe en ce qui concerne les morts fœtales.. 
Par contre, les chercheurs ont trouvé un taux plus élevé d'accouchements prématurés parmi les femmes dont les accidents impliquaient un airbag : près de 16%, contre 10% dans les accidents sans déploiement d'airbag, Mais une fois de plus, la différence n'était pas statistiquement significative. 


Continuer


Les gynécologues américains, qui sont à l’origine de cette étude, continuent donc de recommander aux femmes enceintes, comme ils l’ont fait depuis le début, de ne pas désactiver les airbags de leur voiture. ils se trouvent même encouragés dans cette voie, puisqu’ils ont maintenant des preuves objectives de l’intérêt de cette attitude. Il n’y a pas de raison qu’il en aille autrement chez nous. 


La Rédaction
Schiff MA, Mack CD, Kaufman RP et al. The effect of air bags on pregnancy outcomes in Washington State: 2002-2005. Obstet Gynecol. 2010; 1: 85-92.


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge