La News

News publiée le 19/01/2010

Foie artificiel pour chirurgiens, diffu-sciences

Foie artificiel pour chirurgiens

Les organes virtuels sont précieux pour préparer les interventions difficiles par voie informatique. Un nouveau modèle de foie est en cours de mise au point dans cette intention par un groupe de chercheurs européens.

La cirrhose et les cancers du foie tuent chaque année près de 90000 personnes en Europe. On peut apporter à certains patients touchés par ces maladies en leur proposant une intervention chirurgicale qui consiste à enlever les tissus malades. Il faut, bien entendu, laisser au patient suffisamment de tissu pour survivre car on n’est pas encore parvenu à réaliser des foies artificiels comme on le fait pour le rein ou le cœur. C’est lié à la complexité du fonctionnement de cet organe indispensable à la vie.

De nombreuses variantes

C’est aussi la complexité de l’organe, mais sur le plan de sa structure anatomique cette fois, qui pose problème au chirurgien. Le foie est constitué d’un enchevêtrement très organisé de structures vasculaires et tissulaires. Le chirurgien ne peut pas sectionner l’organe de n’importe quelle manière : il doit respecter les divisions vasculaires et tissulaires pour déterminer quelle portion il peut enlever, sous peine de créer d’importantes hémorragies ou d’autres problèmes encore.

L’anatomie a largement décrit ces subdivisions mais on se heurte à l’existence d’un grand nombre de variantes. De plus, dans les modèles existants, les images virtuelles sont en deux dimensions, ce qui constitue une limitation à l’entraînement des chirurgiens.

Même la texture

Le nouveau logiciel tient compte de ces écueils et présente une modélisation en trois dimensions ( 3D). Il va jusqu’à simuler la texture et la résistance des tissus. Un logiciel de diagnostic et de planification de l’intervention y est ajouté. Les instruments chirurgicaux peuvent aussi être introduits virtuellement. Enfin, l’ensemble permet aussi de tenir compte dans une certaine mesure de la situation personnelle du patient sur le plan de la structure de son foie. Tout cela a été conçu en partenariat par des partenaires allemands, français et norvégiens dans le cadre du projet « PASSPORT », qui signifie Patient Specific Simulation and Preoperative Realistic Training for liver surgery.

La Rédaction
Cordis


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge