La News

News publiée le 20/04/2010

Foie artificiel pour chirurgiens, diffu-sciences

A quand le foie artificiel?

la mise au point de systèmes capables de reproduire la complexité des fonctions hépatiques n’en est qu’à ses premiers balbutiements

L’insuffisance hépatique est un état dans lequel le foie ne peut plus remplir ses fonctions de manière satisfaisante par rapport aux besoins de l’organisme. Les causes de cet état sont multiples, partant d’intoxications diverses (mais surtout due à l’alcool) et allant jusqu’aux hépatites, en passant par certaines affections congénitales. L’insuffisance hépatique touche un très grand nombre de personnes, dont la vie est menacée à moyen, voire à court terme car les fonctions du foie sont vitales.

Apport limité

La seule thérapeutique définitive est la transplantation hépatique mais comme chacun sait, on manque de foies de donneurs. ll n’est donc pas étonnant que la recherche se tourne très activement vers la mise au point de foies artificiels, un peu comme il existe depuis très longtemps déjà des reins artificiels. Mais la très grande difficulté réside dans l’extrême complexité des fonctions du foie. Au congrès européen sur les maladies du foie, qui vient de se terminer à Vienne, les résultats obtenus au moyen de deux systèmes différents ont été présentés. Mais disons-le tout de suite : il s’agit de systèmes de soutien de la fonction hépatique et non de foie artificiels. On attend d’eux qu’ils allègent la situation dramatique du patient en insuffisance grave et permettent d’attendre une transplantation pendant une durée limitée mais on est encore loin du foie artificiel.

Quelques notions

Il s’agit d’ailleurs d’imposants appareillages extra-corporels, qui ne parviennent à réaliser qu’une partie d’une des nombreuses fonctions du foie, la fonction de détoxification. Deux systèmes ont été présentés : ils utilisent des modes de fonctionnement différents.

Malheureusement, les études rapportées au congrès montrent que l’on ne peut pas encore obtenir de délai supplémentaire de survie des patients cirrhotiques en situation critique qui se dégradent rapidement. Seul un petit groupe de patients, atteints de ce qu’on appelle le syndrome hépato-rénal, a montré des résultats encourageants pour l’instant. Mais pour ce qui est de permettre d’attendre une greffe de foie, ce n’est pas encore suffisant. Il faut reconnaître qu’on n’en est encore qu’à l’enfance de l’art. Mais ces appareils ont quand même permis d’acquérir des notions qui seront utiles pour la mise au point de nouveaux systèmes, dont on espère qu’ils seront plus performants.

La rédaction
Rifai et al. Extracorporeal liver support by fractionated plasma separation and absorption (Prometheus®) in patients with acute-on-chronic liver failure (HELIOS study):  a prospective randomized controlled multicenter study. Presented at the International Liver Congress™ 2010.

Bañares et al. Extracorporeal liver support with the molecular adsorbent recirculating system (MARS) in patients with acute-on-chronic liver failure. The RELIEF trial. Presented at the International Liver Congress™ 2010.


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge