La News

News publiée le 03/05/2010

niche, diffu-sciences

Le corps humain est une niche écologique

On a beaucoup étudié les micro-organismes pris chacun individuellement, y compris ceux que notre organisme abrite. Mais commence seulement à étudier un peu plus systématiquement les interactions entre ces micro-organismes. Ils constituent un milieu écologique dont notre organisme est la niche.

Dans le monde des micro-organismes, il n’y a pas que les bactéries et les virus. Il y a encore les levures et d’autres micro-organismes que l’on rangeait jadis sous le nom générique de protistes mais dont le classement fait aujourd’hui l’objet d’âpres discussions entre spécialistes. Pour être bref, disons simplement que les bactéries sont des cellules primitives sans noyau et que les virus ne sont pas considérés comme des êtres vivants à part entière par la plupart des spécialistes parce qu’ils ne se composent que d’un patrimoine génétique enfermé dans une ou plusieurs enveloppes. Quant aux protistes, ce sont de véritables cellules. ils comprennent plusieurs groupes dont celui des levures, organismes microscopiques très structurés qui partagent avec les champignons que nous connaissons (ceux des bois, ceux des prés et autres) un certain nombre de caractéristiques biologiques.

Les oubliés

On a beaucoup étudié et on étudie toujours beaucoup les bactéries, pour trois raisons principales. La première est qu’elles sont la cause de beaucoup de maladies, la seconde est qu’elles sont présentes en quantités énormes au niveau de notre organisme, dans l’intestin et sur la peau par exemple. La troisième raison est la vague des probiotiques, micro-organismes bénéfiques qui sont commercialisés sous diverses formes, principalement des produits laitiers, avec de gros profits. Les virus sont très étudiés eux aussi : c’est dramatique mais c’est l’avènement du sida qui a fait progresser le plus les connaissances que nous avions sur les virus et qui a stimulé la recherche à ce niveau. Mais on étudie tellement les bactéries et les virus qu’on néglige un peu les autres micro-organismes, les levures en particulier. Elles jouent pourtant un rôle dans notre santé et pas seulement en nutrition, où on les retrouve dans le pain et dans la bière par exemple. Une espèce particulière de levures, appelée Saccharomyces boulardii, sert même de médicament en cas de diarrhée.

Interactions

Les choses sont un peu en train de changer. Les études récentes ont en effet amené les chercheurs à mieux comprendre le rôle des levures dans la santé et dans la maladie de l’homme. Et il y a des surprises. On avait plutôt tendance à considérer que les levures, qui ne sont naturellement pas très abondantes dans notre organisme, ne jouaient un rôle que lorsqu’elles se multipliaient anormalement. Et dans ce cas, cela finissait toujours par des ennuis de santé. On s’aperçoit aujourd’hui que c’est là une vision un peu simpliste. Les levures peuvent jouer un rôle dans la santé en freinant le développement de certaines bactéries nuisibles. C’est le cas de Saccharomyces boulardii, dont nous avons parlé plus haut. on sait aussi que les levures de bière apportent des vitamines du groupe A. Mais d’autres levures peuvent être cause cde maladies. Ainsi par exemple, Candida albicans, la levure la plus connue des non-spécialistes, peut être à l’origine des pertes blanches chez la femme. Elle existe aussi dans la cavité buccale et là, c’est seulement quand elle interagit avec certaines bactéries qu’elle peut devenir nuisible. il ne faut donc pas nécessairement envisager les micro-organismes de manière isolée, comme la médecine a un peu trop tendance à le faire, mais pouvoir envisager dans certains cas les ensembles d’espèces microscopiques formant de véritables écosystèmes. cela ouvrira sans nul doute la voie à de nouveaux modes de compréhension des maladies et à de nouvelles formes de traitement.

la rédaction
Morales DK, Hogan DA. Candida albicans Interactions with Bacteria in the Context of Human Health and DiseasePLoS Pathog 6(4): e1000886. doi:10.1371/journal.ppat.1000886


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge