La News

News publiée le 25/10/2013

ordinateur, diffu-sciences

L'échographie, une histoire de coeur

L'utilisation d'ultrasons en médecine n'est pas une technique neuve. Elle reste cependant un domaine de recherche et d'innovations technologiques de pointe. La preuve par Epiq, un tout nouveau système d'échographie "intelligent" destiné aux cardiologues.

Si on sait généralement que les ultrasons permettent aux gynécologues de suivre la grossesse de leurs patientes, et à la demande, de renseigner les futures mères sur le sexe de leur enfant, on connaît peut-être moins l'importance de leur utilisation en cardiologie.

"Pourtant, des images de qualité et de grande précision, obtenues lors de consultations classiques aident les spécialistes à poser plus rapidement et plus sûrement le bon diagnostic", explique André Ligot, lui-même spécialiste... d'applications pour la cardiologie chez Philips. "Et avec le vieillissement de la population, ce type d'outil s'avère précieux".

C'est dans ce contexte que s'inscrit le tout nouveau système d'échographie cardiaque Epiq, proposé par le constructeur hollandais. Lancé officiellement en septembre, lors du congrès 2013 de la Société européenne de cardiologie (ESC) à Amsterdam, il intègre quelques nouveautés qui devraient en effet sensiblement faciliter la vie des cardiologues et de leurs patients.

Intelligent anatomy

Il y a d'abord les caractéristiques techniques de la machine. Outre sa grande maniabilité sur son chariot à roulettes ainsi que sa manipulation via un écran tactile, elle offre surtout des qualités d'images époustouflantes. Y compris chez des patients affichant un indice de masse corporelle important. Ceci est notamment rendu possible grâce à l'utilisation de plus hautes fréquences dans les ultrasons.

Cette qualité d'images est encore améliorée grâce à l'intelligence anatomique ("Anatomical Intelligence") dont est doté le système. Cette base de données connectée permet une modélisation avancée des organes, des coupes ainsi qu'une quantification améliorée des volumes de sang éjectés par le coeur lors de ses différentes phases de battement. Le nouveau système permet aussi au médecin prendre des décisions plus éclairées avant et pendant une intervention sur une valvules cardiaques. Au final, les examens et les suivis échographiques sont plus rapides, plus faciles à réaliser, plus efficaces mais aussi plus silencieux. Bref, le confort du patient s'en trouve amélioré et le médecin mieux informé.

Et a propos, si on parle surtout ici de cardiologie chez des adultes, il ne faut pas perdre de vue que ce système peut aussi trouver un certaine utilité chez... les futures mères. Cette nouvelle technologie permet en effet de visualiser le volume complet du fœtus au troisième trimestre et de déterminer son volume cardiaque en seulement deux secondes.

Christian Du Brulle


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge