La News

News publiée le 04/06/2008

Tension, diffu-sciences

Les patients hypertendus ne suivent pas bien leur traitement

Les hypertendus sont nombreux et chez certains d'entre eux il est difficile de faire baisser efficacement la tension artérielle. La première question à se poser est de savoir s'ils prennent régulièrement leur médicament.

L´hypertension artérielle est un facteur de risque majeur de maladies cardiovasculaires (infarctus, décompensation cardiaque, accident vasculaire cérébrale, ...). On dispose maintenant de traitements antihypertenseurs très efficaces. Mais beaucoup de patients ne suivent pas correctement et régulièrement leur traitement. Cela reste une cause majeure de mauvais contrôle de la pression artérielle et de persistance d´un risque cardiovasculaire élevé.

Une fidélité surestimée

Plusieurs études ont déjà analysé ce problème de l´adhérence mais il est possible que les méthodes utilisées jusqu'ici pour juger de l´adhérence au traitement (comptage des comprimés, questionnaires, mesures de la concentration dans le sang, etc.) aient surestimé l´adhérence. Afin de mieux comprendre les caractéristiques de la prise des médicaments antihypertenseurs prescrits une fois par jour, une étude a été réalisée par des chercheurs suisses, américains et belges à partir d´une base de données. Celle-ci contenait les résultats d´une surveillance électronique permettant de juger la prise de médicaments de 4.783 patients ayant participé à 21 études menées entre 1989 et 2006 et impliquant 43 médicaments antihypertenseurs différents.

Au moins la moitié

La moitié des patients à qui avait été prescrit un traitement antihypertenseur ont arrêté, à un moment ou à un autre et pour une durée variable, de le prendre au cours de la première année.. Un jour donné, 10 % des patients ont oublié de prendre la dose prescrite : 42 % de ces oublis portaient sur 1 seul jour alors que 43 % ont duré au moins trois jours. Environ la moitié des patients avaient au moins une interruption temporaire de traitement par an. La probabilité qu´un patient interrompe le traitement précocement était inversement associée à la qualité de sa prise quotidienne de médicament.

Le risque reste

En conclusion, une interruption précoce de traitement et l´absence d´exécution quotidienne parfaite de la prescription sont les facettes les plus fréquentes d´une mauvaise adhérence au traitement antihypertenseur administré une fois par jour. A court terme, ces interruptions de traitement sont susceptibles d´être à l´origine d´un mauvais contrôle de la pression artérielle. Cela pourrait en partie expliquer que dans bien des cas, les examens de contrôle réguliers ne montrent pas des résultats satisfaisants. Cela pourrait également être la cause de la persistance d'un risque cardiovasculaire non négligeable malgré le traitement prescrit.

Dr Rachid Benabdillah
D'après un texte du Pr Philippe Chanson sur Egora


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge