La News

News publiée le 23/02/2015

, diffu-sciences

Réalité virtuelle pour l'anxiété?

Jusqu’à 25 % des personnes âgées de 65 ans et plus éprouvent de l’anxiété avec une intensité variée. Une nouvelle méthode pourrait aider à les soulager

Bien que la thérapie cognitivo-comportementale soit une approche thérapeutique de choix, elle trouve des limites avec l’âge (mobilité, capacité d’imagination). Et si la réalité virtuelle aidait à traiter l’anxiété des personnes âgées? Cette piste, qui n’est pas encore exploitée semble prometteuse, selon l’équipe du Dr Sébastien Grenier, Ph. D., chercheur à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM), et professeur à l’Université de Montréal.

Approche virtuelle

Une des techniques utilisées dans les thérapies cognitivo-comportementales consiste à ce que la personne confronte son anxiété en s’exposant aux images mentales, objets et/ou situations générant chez elle de la peur, jusqu’à ce que cette réaction diminue. La personne se déplace physiquement sur un lieu ou imagine une situation stressante (peur de l’avion ou de la maladie, par exemple). Le chercheur Sébastien Grenier explique l’intérêt de l’approche virtuelle auprès des personnes âgées : « n vieillissant, les capacités d’imagination et d’abstraction s’émoussent. Il devient donc de plus en plus difficile pour la personne âgée d’imaginer des situations intangibles ou abstraites. La réalité virtuelle permet d’exposer la personne à l’objet de son anxiété sans devoir se déplacer ou sans devoir l’imaginer. Elle pourrait devenir un outil de traitement supplémentaire pour les thérapeutes », espère-t-il. Cette nouvelle approche est d’autant plus intéressante qu’elle est non pharmacologique et sans effets secondaires importants.

Questions

Le Dr Grenier tient actuellement une étude pilote afin de tester la faisabilité de cette approche. En effet, plusieurs essais restent à faire d’ici à l’application clinique. Est-ce que les aînés seront à l’aise avec cette approche technologique? Croiront-ils à la mise en situation? Seront-ils plus sujets aux cybermalaises?



Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge