La News

News publiée le 26/02/2015

, diffu-sciences

Kinesiphilia : danser pour se soigner

Dimanche 8 mars se déroulera dans le cadre du projet Kinesiphilia et avec le soutien d’AbbVie le tout premier ballet par des personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

La maladie de Parkinson est une affection neurologique évolutive caractérisée principalement par des difficultés de contrôle du mouvement. Elle touche entre 30.000 et 35.000 personnes en Belgique, tant les hommes que les femmes. Bien qu’il s’agisse dans la grande majorité de formes tardives, la maladie atteint également certains individus avant 50, voire parfois 40 ans. Il n’existe, à l’heure actuelle, aucun traitement véritablement curatif à cette maladie et bien vivre avec reste un véritable défi.

C’est dans ce cadre qu’intervient Kinesiphilia (littéralement « amour du mouvement »), une association qui se bat pour améliorer le quotidien de ceux vivant avec la maladie de Parkinson. Il s’agit d’un projet d’envergure, étayé de nombreuses ambitions: changer l’image souvent stigmatisée des parkinsoniens auprès du plus grand nombre, associer des patients à un projet aussi créatif que collectif qui redonne à ceux-ci l’envie de rester socialement et physiquement actifs, créer des ateliers de danse adaptés à plus grande échelle, ainsi que sensibiliser les patients, leur entourage et les pouvoirs publics à l’importance de ces approches ludiques dont le bénéfice thérapeutique est maintenant scientifiquement démontré.

« La danse, lorsque associée à la musique, stimule tant l’activité mentale que physique et connecte le corps à l’esprit. La fluidité des mouvements, la conscience de l’espace, l’équilibre ainsi que les capacités musculaires s’en voient ainsi grandement améliorés. Mais plus encore, les participants reprennent confiance en eux, refont des projets, retrouvent l’envie de vivre, etc. », explique le docteur Olivier Bouquiaux, neurologue de Vivalia à Libramont, consultant au CHU de liège et instigateur du projet Kinesiphilia. L’association pourra bientôt se féliciter de son premier aboutissement majeur avec l’organisation, ce dimanche 8 mars au Centre Culturel de Libramont, d’un ballet mis en place avec le soutien d’AbbVie (parmi d’autres partenaires) et rassemblant des groupes en provenance de toute la Belgique qui travaillent depuis plusieurs mois à cette entreprise de longue haleine. Malgré le caractère forcément « amateur » de la prestation, l’énergie et l’émotion seront au rendez-vous dans un spectacle inédit !

« Au travers de Kinesiphilia, nous nous retrouvons dans un autre monde, presque libérés. C’est un peu comme si nos contraintes habituelles disparaissaient ! Nous apprenons sous forme de jeu à nous étirer et à effectuer des mouvements au rythme de la musique, le tout en accord avec nos besoins et capacités », déclare quant à lui Thierry Baken, patient parkinsonien et membre fervent du groupe de danse de Neufchâteau.

Depuis près de deux ans, une centaine de personnes essentiellement bénévoles et profondément altruistes s’activent autour de ce projet. Encadrer une septantaine de patients de façon professionnelle nécessite en effet des professeurs de danse spécialement formés à la problématique, des kinésithérapeutes, des ergothérapeutes ainsi que des infirmières. Un contact régulier est en outre établi avec la seule école de danse pour Parkinson au monde (DanceForParkinson à New York City) dont l'un des protagonistes, David Leventhal, est ambassadeur de Kinesiphilia.

Kinesiphilia se veut être un point de départ et non un point d’orgue vers la promotion de la danse comme adjuvant thérapeutique. C’est pour ce faire qu’une ASBL est en cours de constitution et à la recherche de financement.

Le ballet aura lieu ce dimanche 8 mars avec un accueil dès 14h au Centre Culturel de Libramont (avenue d'Houffalize, 56D, 6800 Libramont). Les réservations peuvent se faire via l’adresse mail info@cclibramont.be ou au 061/22.40.17.


site www.kinesiphilia.net


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge